Nouveaux arguments en faveur du naturisme par Jean Gantois

Article de la vie au soleil Novembre-Décembre 1977
Toujours sujet d'observations,d'études et de découvertes (même en 1977 !) le naturisme n'a pas fini de nous étonner !... Mais oui ! Et ceux qui croient que tout a été dit sur lui , prouvé , éprouvé et surdémontré et peut-être ainsi définitivement figé se trompent fort. Par des manifestations spectaculaires de croissance , par exemple le développement et la multiplication des plages et centres de vacances naturistes, ou plus discrètement dans d'autres domaines , le naturisme ne cesse de s'affirmer et de progresser . Il le fait parfois , détail piquant , avec l'alliance objective d'une routine à la fiabilité assurée ou d'instruments scientifiques à l'extrême pointe du progrès.

Liberté + Anxiété -

Le premier, et dernier en date des arguments probants que je voudrais évoquer , nous parvient des USA, de l'état de Maryland plus précisément , par le canal d'une agence . Divers journaux et magazines s'en sont fait l'écho . En bref , les naturo-nudistes ont une tension vasculaire inférieure à celle des "textiles". Des contrôles rigoureux et réguliers , effectués par de sérieux spécialistes de l'institut du coeur de cet Etat sur 163 habitués d'un centre naturiste US , ont montré que seulement 7% d'entre eux ont une tension supérieure à la normale , alors que la moyenne nationale est de 17% ."Sentiment total de liberté et anxiété supprimée", explique-t'on là-bas. Ainsi les citoyens d'un pays qui se veut le plus libre de la terre , se sentent encore plus libres sur un centre naturiste !
Voilà un fait nouveau qui , médicalement établi dans un pays réputé "réaliste" et où la science est très avancée , ouvre de nouvelles perspectives d'améliorations aux 35 millions d'hypertendus américains (et aux autres)..., et d'immenses possibilités promotionnelles aux quatre fédérations naturo-nudistes US , et particulièrement aux deux grandes associations naturistes du Maryland !
Bien des modes et des techniques, des maux de la "modernité" mais aussi des remèdes , naissant et s'épanouissant dans le nouveau monde avant de gagner notre continent vieillot , gageons qu'ici les observations de l'institut du coeur du Maryland plongeront plus d'un docteur , en médecine ou en sciences , dans un embarrassant dilemme : l'efficacité de la "nature simplex" est-elle équivalente ou supérieure aux remèdes artificiels les plus sophistiqués ?... La réponse logique risque de "titiller" désagréablement les méninges d'actionnaires de trusts pharmaceutiques et (qui sait ?) de faire monter les actions naturistes !

Entre peaux

Une autre déclaration , révélation pour les uns confirmation scientifique indiscutable pour les autres , est connue depuis quelques mois seulement . Au cours des 31éme "entretiens de Bichat" , rendez-vous important et régulier de professeurs , chirugiens , médecins et cliniciens de haut niveau , un chercheur a annoncé que l'on venait de découvrir que la peau blanche n'était qu'une peau noire (ou très bronzée) atrophiée depuis des siècles.
Bravo ! Cette "découverte" , rendue possible par le microscope électronique , confirme les conclusions géniales énoncées il y a 50 ans par le docteur anthropologue français François Fougerat de Lastours. Ses conclusions résultaient de longues recherches , d'innombrables observations cliniques , et de ses travaux sur le "pigmento-derme"" , qu'il avait redécouvert presque trois siècles après le médecin et anatomiste italien Marcello Malpighi , et reconstitué expérimentalement sur lui-même.
Ce "pigmentoderme" s'est perdu au long des siècles , fragilisant ainsi la santé , équilibre et résistance physique , mais nous savons maintenant le reconstituer.
F. de L. avait reproduit et vérifié son expérience personnelle sur autrui , selon sa méthode et sous son contrôle , chaque fois que les conditions impératives de recréation de l'organe atrophié (la peau) étaient réalisées. La condition principale étant des expositions au soleil , répétées régulièrement et progressivement , de la totalité du corps humain . D'où son principe "La dénudation totale est la condition sine que non de tout ensoleillement salutaire. Ses travaux ,concrétisés dans l'un de ses premiers ouvrages (thèse : L'Homme et la Lumière) dotèrent le mouvement naturiste de base médico-scientifiques indiscutable .
Aujourd'hui la science moderne , officielle , donne raison à ce maître de l'héliose, membre fondateur de la Fédération française de naturisme en 1950. La preuve est faite que la "gymnité" des naturistes est justifiée