LE BÉNÉVOLE, UNE DENRÉE RARE ET INDISPENSABLE -                Floriane NAVAS

A ce jour 14 millions de bénévoles (soit seulement 26 % de la population adulte) œuvrent dans le paysage associatif français (qui compte 1 100 000 associations).
Plus d'un français sur cinq donne son temps au travers de structure associative.

Adhérent ou non, étudiant, retraité, … tout le monde à sa place en tant que bénévole.
Le bénévolat s'exprime de diverses façons, selon les envies et les compétences de chacun.
Quelques textes de loi évoquent, sans précisément le définir, le bénévole.
Mais nous savons que le bénévolat est un don de soi, gratuit et totalement consenti.
Il se caractérise par la participation au fonctionnement ou à l'animation de l'association, sans contrepartie.
C'est aussi une personne qui apporte son soutien, son avis, son aide. C'est le principal moteur de notre mouvement.
Dans notre fédération, nous sommes bénévoles à tous les niveaux, mais il y a de moins en moins. Pour quoi ? Il n'y a pas forcément de réponse, mais quelques idées.
Beaucoup critiquent le fonctionnement mais très peu cherche à s'investir pour apporter leurs points de vue.
Le premier soutien à apporter à notre Fédération et à nos associations est d'être licencié et adhérent.
N'oublions pas que NOUS sommes la fédération, elle a besoin de chacun de nous, autant que nous avons besoins d'elle.
Cela ne marche pas que dans un sens, chacun a des droits mais aussi des devoirs.

Beaucoup gâchent leur énergie en critiquant (principalement par manque de connaissances et manque d'envie réelle de connaître), alors qu'elle pourrait être utilisée à bon escient.
Ceci afin de faire évoluer et perdurer notre mode de vie.

Pourquoi ne pas se dire les choses concrètement et ouvrir les débats plutôt que d'attaquer sur internet (tellement impersonnel et facile). Il est vrai qu'il faut vivre avec son temps mais notre mouvement est basé sur le côté humain, préservons-le.

Des responsables d'association brident leurs bénévoles, peut être par peur qu'ils prennent leur place.
Alors que le but premier d'un bénévole est d'améliorer l'environnement tout en apportant ses connaissances et son savoir faire.
Avec ce genre de comportement, il n'est pas étonnant de voir les bénévoles disparaître.

Notre patrimoine disparait et perd de sa richesse.
On ne fait pas les choses que dans son intérêt, mais bien pour la communauté.
Le but n'est pas de faire pour être bien vu mais d'avoir cette réelle envie d'améliorer, de renouveler sans cesse.
Nos anciens étaient des précurseurs, alors que nous, nous ne sommes que des imitateurs et/ou des destructeurs.

Le bénévolat est une richesse inestimable et indispensable, préservons-la, protégeons-la.

Au sein de la motivation des bénévoles doits demeurer : l'envie de se retrouver ensemble pour mener une action en commun désintéressé.

Une personne bénévole apporte sa contribution en respectant certains principes :
  • C'est un choix volontaire
  • Accessible à tous
  • Favorise la participation en commun en étant soucieux des besoins de chacun.

Le bénévolat encourage l'initiative, l'intégration et la créativité.
Il peut être motivé par plusieurs raisons :
  • Acquisition de connaissance,denouvelles compétences, l'épanouissement.
Toutes associations a besoins de bénévoles : sans eux comment :
  • Raviver un Conseil d'Administration ?
  • Avoir les connaissances et le savoir faire nécessaire à la mise en œuvre de projets ?

Pour le secteur associatif, le bénévolat est un véritable enjeu stratégique.
Même si le bénévole préfère rester discret, juste un petit clin d'œil à tous ceux qui ont œuvré ou qui œuvrent chaque jour pour faire perdurer notre cadre de vie.
Tout ceci en gardant ce côté humain que l'on aime tant et qui fait entièrement partie du naturisme. MERCI